Education
Vidéo/Text

Pourquoi l’art classique est-il si bon pour nous ?

Module 3

Module Structure

C'est quoi, les arts libéraux ? 2 Lessons

5 raisons de lire les classiques

A l’instar de la musique classique, les grands classiques de la littérature seraient ennuyeux ?

Réservés à une élite ?

Or, quoi de plus efficace pour apprendre à raisonner par soi-même que de confronter sa propre pensée à celle de grands auteurs ?

Mais à quoi reconnaît-on un classique ?

5 caractéristiques sont largement reconnues par les connaisseurs pour définir une œuvre classique :

  1. traite de considérations humaines universelles et éternelles
  2. a changé la donne, eu une influence majeure par-delà les frontières
  3. a influencé les autres grands auteurs classiques
  4. a gagné le respect des connaisseurs de toutes plusieurs époques
  5. demande un effort pour le lire, mais un effort oh combien récompensé

Alors j’ai cherché une liste des grands classiques, et suis tombée sur une seule sélection, largement reconnue, celle de l’Américain Harold Blum. Great books of the Western World ou le Canon occidental. Cette sélection a le mérite de regrouper toutes les grandes œuvres littéraires de tous les temps en Occident. C’est une base de travail d’autant plus précieuse qu’il n’en existe pas d’autre d’une telle ampleur, à ma connaissance.

Mais cette liste ne m’a pas totalement convaincue, parce qu’elle comprend une œuvre comme Le Manifeste du Parti communiste de Karl Marx. Or c’est ce livre qui a poussé des hommes à orchestrer le meurtre de plus de plus de 100 millions d’hommes depuis le début du 20e siècle.

A ce propos, une série d’articles de fond du journal Epochtimes expliquent en détail comment l’idéologie communiste est la principale cause de décès au cours du XXe siècle. 100 millions, c’est un chiffre très prudent en raison de la censure qui règne dans les pays concernés.

Et sans oublier que le bilan continue de s’alourdir à chaque instant, puisque des gens dans le monde entier continuent de vivre sous des dictatures inspirées par l’idéologie communiste-socialiste - le socialisme étant le chemin pour arriver au but ultime qu’est le communisme.

Parenthèse refermée, c’est dire combien une œuvre littéraire peut être puissante par-delà les frontières et les siècles.

Pour nos enfants, et pour nous-mêmes, il me semble donc préférable d’être exposés à des œuvres qui « font du bien ». Dès lors, il s’agit de repérer celles qui ont été créées selon la conviction ancestrale que pour créer de l’art véritable il faut cultiver la bonté.

Tout le monde ne sera pas d’accord bien sûr, à commencer par Harold Blum, mais c’est mon point de vue, et je le présente sur la base des arguments cités ci-dessus, mais également en m’appuyant sur d’autres arguments développés dans d’autres ressources de mon blog telles que « Nos enfants sont des éponges » et « Nous devenons ce que nous pensons. »

Sur ce, il est temps de vous livrer une sélection de grands classiques a minima "bons pour le moral et la morale".

 

 

Quel effet sur nos enfants ?

Rebekah Hagstrom, mère de quatre enfants et directrice d’une école d’Arts libéraux reconnue aux Etats Unis vous parle ici des effets sur nos enfants de ce que l'on appelle les "arts libéraux".

La vidéo est en anglais, mais en cliquant sur les petits boutons SOUS-TITRES et PARAMÈTRES en bas de l’écran, vous pourrez avoir des sous-titres traduits en français. A certains endroits, la traduction n'est pas extraordinaire mais dans l'ensemble le message est clair quand-même.

En 10 minutes, tout est dit, c’est très complet.

Pen
>